lundi 3 mai 2021

4eme semaine de confinement

 Et voici la dernière semaine de confinement avec une image par jour. 


Jour 22 Humeurs


Jour 23 Sweet home




Jour 24 brise vue



Jour 25 Fourmilière

Jour 26 Au bout du chemin

Jour 27 Bientôt le grand saut.

Jour 28 Liberté retrouvée 


dimanche 25 avril 2021

3eme semaine de confinement

 1 jour, 1 image insolite. Voici les photographies de la semaine. 

Jour 15 : Isolement

Jour 16 La rosée du matin

Jour 17 le mystère de la sortie

jour 18 Au bout du tunnel (par le trou de la serrure) 

Jour 19 l'escadrille de l'amour.

Jour 20 Paréidolie "Au fond du caniveau" 

Jour 21 Paréidolie "monstre"


mercredi 21 avril 2021

La morsure du temps (suite)

Chaque jour il pleut, m'empêchant de sortir, alors je contemple les photos venant d'un autre monde, celles de ces gens devenus éternels par la magie de la photographie et qui gardent une certaine grâce perdue au temps des selfies. J'essaie de trouver une correspondance, une résonance entre support (tôle rouillée) et image et je procède au transfert. Parfois j'écris un texte, parfois l'intensité de la photographie suffit.  Les bords du support sont mangés par le temps, laissant des contours irréguliers dentelés et fragiles. Parfois la tôle, ramassée dans une réserve de chasse,  est criblée de plombs, ajoutant un côté dramatique à l'image. 

jeune femme 



Le monde d'avant I

Le monde d'avant II

Petit garçon



Visage

 

dimanche 18 avril 2021

2eme semaine du confinement 3

 Durant le confinement, j'ai décidé de créer une image insolite par jour. 


Jour 14 Rosée du matin

Jour 13 : Je cherche la sortie de ce monde à l'envers

Jour 12 : Paradis

Jour 11 : Portrait de 2021

Jour 10 : Rêve de scarabée

Jour 9 Chrysalide

Jour 8 "L'imaginaire"

vendredi 16 avril 2021

La morsure du temps

Durant ce 3eme confinement je vais me balader. Je marche, j'observe, je réfléchis, et je suis tombée sur une vieille carcasse de voiture qui doit dater de la fin de la seconde guerre mondiale, voire peut-être un peu après, une citroën. Pas loin il y avait de la tôle rouillée, mordue par le temps, telle de la dentelle. Si fine que j'ai pu la découper à la main. Alors j'ai voulu procéder à une rencontre, celle de photos anciennes avec ces supports irréguliers. 
Jeune femme sur canette : transfert photo sur canette écrasée, acrylique et feuille d'or.10x12

Jeune fille rouillée : transfert photo sur tôle rouillée, acrylique et feuille d'or 15x13

La lettre : tôle rouillée, transfert photo, acrylique, posca, feuille d'or et texte.22x30

Les mariés. Texte de Simone de Beauvoir. transfert photo sur tôle rouillée, acrylique, feuille d'or 19x20


 Sur les quais à Paris j ai trouvé et acheté cette photographie de jeunes mariés qui date du début du XXe. J avais le sentiment de les sauver de l oubli. Je me suis demandée comment une photo si intime pouvait se retrouver en vente sur le bord de la Seine. Je me suis projetée dans 100 ans. Que deviendront mes propres photos ? Partiront elles à la poubelle ? J ai gardé cette photo au fond d un tiroir en sachant qu un jour j en ferai quelque chose. Et puis il y a quelques jours en me baladant je suis tombée sur une carcasse de vieille voiture abandonnée et des morceaux de tôles rouillées si fines que j ai pu en découper un morceau à la main. J avais trouvé mon support. Le moment de la rencontre était arrivé. Le souvenir d un mariage lointain apposé aux ruines d une époque passée. Le mariage plastique est réussi.


Portrait : transfert photo sur tôle rouillée, acrylique et feuille d'or 6x8
Enfants . transfert photo sur tôle rouillée, acrylique et feuille d'or 6x8


mercredi 14 avril 2021

Miroirs hybrides

Depuis quelques temps je travaille avec des miroirs dont je fais surgir des images, anciennes photographies, et dessins. J'y appose parfois un texte. L'image devient insaisissable, d'ailleurs la prendre en photo est problématique. Elle apparaît comme elle disparaît, se télescopant avec notre propre reflet, rendant sa lecture difficile. L'image est en perpétuel mouvement.  Elle n'est jamais la même, dépend de la lumière, du lieu, du point de vue. Tout ceci demande un effort chez le spectateur. Les superpositions qui me sont si chères sont toujours là, comme les strates d'une mémoire qui remonte à la surface. 

"Éternité" miroir 15x15, photographie et texte

"Muse" miroir 15x15 photographie et texte

"Nostalgie" miroir 15x15 photographie et texte

"Main" miroir 15x15 photographie, dessin et texte

"Mains" miroir 15x15 photographie, dessin  et texte

"Mains" miroir 15x15 photographie, dessin et texte

"Plongeon" miroir 15x15 photographie et dessin

"Plongeon" miroir 15x15 photographie et dessin

"Plongeon" miroir 15x15 photographie et dessin

 

dimanche 11 avril 2021

1ere semaine du troisième confinement

 Et nous voilà partis pour un troisième confinement. La blague qui circulait lors du 1er est devenue réalité. Alors je me suis remise à être créative quotidiennement. Cette fois-ci pas de land art, mais de la photographie insolite. J'ai l'impression que ça me donne plus de fil à retordre. Mais j'aime la difficulté, ça me fait tourner les méninges, et donc voici le résultat pour la première semaine : 

Jour 1 "l’œil givré"

jour 2 "Pour être heureux, vivons cachés".

Jour 3 "l'homme Pivoine"

Jour 4 "confinée"

Jour 5 "bas résilles"

Jour 6 "Besoin d'évasion"

Jour 7 " La jeunesse confinée".


dimanche 31 janvier 2021

Mes copines et moi !

 Mes copines se prêtent volontiers à notre jeu. Voici quelques portraits.